NE MANQUEZ RIEN!

Grâce à sa newsletter, HELLA vous informe gratuitement, toutes les deux semaines, de toutes les nouveautés de HELLA TECH WORLD

Restez informés!
Afficher les informations complémentaires concernant notre newsletter Masquer les informations complémentaires concernant notre newsletter
 

Grâce à sa newsletter, HELLA vous informe gratuitement, toutes les deux semaines, de toutes les nouveautés de HELLA TECH WORLD, telles que :

  • Nouvelles consignes de réparation spécifiques au véhicule
  • Informations techniques, des connaissances de base aux conseils de diagnostics
  • Nouveautés produits
  • Campagnes marketing pour les ateliers et jeux promotionnels

Pour cela, il vous suffit de saisir votre adresse e-mail. Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter, veuillez cliquer ici.

SYSTÈME DE CONTRÔLE DE LA PRESSION DES PNEUS (TPMS)

Vous trouverez ici des connaissances utiles et des conseils importants au sujet des systèmes de contrôle de la pression des pneus sur les véhicules.

Depuis fin 2014, tous les véhicules neufs sont équipés en série d'un système de contrôle de la pression des pneus. Celui-ci signale une baisse excessive de la pression des pneus et protège l'automobiliste d'une consommation de carburant accrue et de dommages au niveau des pneus. Les amateurs de technique trouveront sur cette page de nombreux détails concernant les différentes variantes, des conseils pratiques pour le changement des roues et des indications importantes à respecter lors du montage des pneus.

Consigne de sécurité importante
Les informations techniques et les conseils pratiques compilés ci-après ont été rédigés par HELLA afin de fournir une aide professionnelle aux ateliers de la réparation automobile dans le cadre de leurs activités. Toutes les informations mises à disposition sur ce site sont destinées à être exploitées uniquement par des professionnels qualifiés.

 

SYSTÈME DE CONTRÔLE DE LA PRESSION DES PNEUS: PRINCIPES

La pression des pneus est un facteur de sécurité majeur d'une automobile. La plupart des dommages au niveau des pneus sont dus à une perte de pression lente. Souvent, le conducteur du véhicule ne s'en rend compte que trop tard. Une pression trop basse entraîne une hausse de la consommation de carburant et un mauvais comportement routier. La température des pneus et l'usure augmentent également. Un pneu dont la pression est trop basse peut éclater subitement. Le risque pour tous les occupants est énorme. C'est pourquoi les systèmes de contrôle de la pression des pneus (TPMS) sont obligatoires sur tous les véhicules neufs en Union Européenne depuis novembre 2014.

 

Différents systèmes sont proposés pour la deuxième monte dans le commerce de pièces. Les systèmes de contrôle de la pression des pneus surveillent la pression et la température des pneus. Des systèmes de contrôle de la pression des pneus sont présents sur le marché depuis un certain temps déjà, surtout sur les véhicules haut de gamme. Aux États-Unis, ils sont obligatoires sur les véhicules neufs depuis plusieurs années. Il est donc temps pour l'atelier de se familiariser avec ce sujet. En effet, les systèmes de contrôle de la pression des pneus peuvent être détériorés dès le changement de roues par manque de connaissance des systèmes.

 

On distingue fondamentalement deux types de systèmes de contrôle de la pression des pneus : les systèmes indirects et les systèmes directs.

SYSTÈME DE CONTRÔLE DE LA PRESSION DES PNEUS INDIRECT: FONCTIONNEMENT

Avec les systèmes de mesure indirects, la pression est surveillée à l'aide des capteurs ABS du véhicule. Le calculateur ABS détecte la baisse de pression d'un pneu par la modification de la circonférence de roulement. Un pneu dont la pression est basse fait plus de révolutions qu'un pneu dont la pression est correcte. Toutefois, ces systèmes sont moins précis que les systèmes directs et nécessitent une baisse de pression d'environ 30 % pour émettre un avertissement.

 

Leur avantage réside dans un prix relativement intéressant vu que de nombreux composants déjà présents dans le véhicule peuvent être utilisés. Il faut simplement un logiciel ABS adapté et un afficheur supplémentaire sur le tableau de bord.

SYSTÈME DE CONTRÔLE DE LA PRESSION DES PNEUS DIRECT: FONCTIONNEMENT

Les systèmes de mesure directs sont nettement plus précis, mais plus complexes, donc plus coûteux. Un capteur alimenté par une pile est logé dans chaque roue. Il mesure la température et la pression du pneu et transmet les valeurs mesurées au calculateur TPMS ou à l'unité d'affichage par voie radio. Une ou plusieurs antennes sont utilisées pour la transmission du signal radio.

 

Les systèmes directs comparent la pression du pneu à une valeur de référence enregistrée dans le calculateur TPMS, ce qui offre l'avantage de détecter en même temps les pertes de pression de plusieurs pneus. Il peut donc être nécessaire de réajuster (calibrer) ou de recoder les capteurs après un changement de pneus.

 

Un autre inconvénient des systèmes de mesure directs réside dans la nécessité de changer les piles au bout de 5 à 10 ans environ. Suivant le fabricant, la pile et le capteur forment un tout, ce qui implique fréquemment un remplacement complet du capteur.

 

La nécessité de changer les piles est signalée suffisamment tôt par l'unité d'affichage et ne peut donc pas entraîner de panne subite du système. Lors du remplacement des roues été par des roues hiver, des capteurs de roue supplémentaires doivent être installés ou les capteurs existants être transférés sur les nouvelles roues. Certains points importants doivent être respectés lors du montage des pneus pour éviter les détériorations ou les dysfonctionnements.

À QUOI FAUT-IL FAIRE ATTENTION LORS DU MONTAGE DES ROUES/DES PNEUS ?: CONSEILS PRATIQUES

Avant de changer les roues ou les pneus, vérifier toujours si le véhicule possède un système de contrôle de la pression des pneus. Ceci est reconnaissable, par ex., à une valve de couleur, à un capuchon de valve de couleur, à un symbole sur le combiné d'instruments ou à une unité d'affichage supplémentaire (dans le cas des systèmes posés en deuxième monte). Il est recommandé de se renseigner sur la présence d'un système de contrôle de la pression des pneus auprès du client dès la réception du véhicule et de lui en signaler les particularités.

Les points suivants doivent être observés dans le cas des systèmes actifs :

  • Lors du montage du pneu, le décolleur ne doit prendre appui qu'à l'opposé de la valve sur les deux côtés du pneu (Fig. 1).
  • Pour le retrait du pneu, la tête de montage doit être appliquée environ 15 cm après la valve (Fig. 2).
  • N'exercez aucune force sur le capteur.
  • Le talon du pneu et le rebord de la jante ne doivent être humectés qu'avec du spray de montage ou de l'eau savonneuse pour le démontage et le montage. L'utilisation de pâte de montage peut entraîner un collage de la surface filtrante de l'électronique du capteur.
  • Le capteur doit être nettoyé uniquement avec un chiffon sec, non pelucheux. Ne pas utiliser d'air comprimé, de nettoyant ou de solvant.
  • Avant de monter un nouveau pneu, vérifier l'absence d'encrassement du capteur et sa bonne fixation.
  • Remplacer l'insert de valve ou la valve (suivant la consigne du fabricant), respecter les couples de serrage.
  • Après le montage, effectuer si nécessaire une calibration/un recodage, le pneu étant froid.
  • Bien respecter les consignes du constructeur de véhicules et du fabricant du système.

 

Il existe sur le marché un grand nombre de systèmes de différents fabricants. Vu leurs différences de fonctionnement, respecter si possible les instructions de montage du fabricant concerné.

SYSTÈMES DE CONTRÔLE DE LA PRESSION DES PNEUS: VUE D'ENSEMBLE

Système Fabricant Description Utilisé par
TSS Beru Tire Safety System – TPMS à mesure directe
avec quatre antennes séparées
Audi, Bentley, BMW, Ferrari, Land Rover, Maserati, Maybach, Mercedes, Porsche, VW, véhicules utilitaires
SMSP Schrader, distribution en Allemagne : Tecma TPMS à mesure directe avec une antenne centrale Citroën, Opel, Peugeot, Renault, Chevrolet, Cadillac
DDS Continental Teves Deflection Detection System – TPMS à mesure indirecte BMW, Mini, Opel
TPMS Continental Teves Tire Pressure Monitoring System – TPMS à mesure directe Opel
VDO BMW, Citroën, Fiat, Ford, Honda, Hyundai, Infiniti, Jaguar, Jeep, Kia, Lada, Lancia, Land Rover, Mazda, Mercedes Bens, Mini, Mitsubichi, Nissan, Peugeot, Renault, Suzuki, Tesla, Volkswagen, Volvo
Warn Air Dunlop TPMS à mesure indirecte BMW, Mini
Tire Guard Siemens VDO TPMS à mesure directe avec un capteur sans pile intégré dans le pneu Renault
Smar Tire Distribution : Seehase TPMS à mesure directe pour la deuxième monte Universel
X-Pressure Pirelli TPMS à mesure directe pour la deuxième monte Universel
Road Snoop Nokian TPMS à mesure directe pour la deuxième monte Universel
Magic Control Waeco TPMS à mesure directe pour la deuxième monte Universel

Informations non garanties

TIRE SAFETY SYSTEM (TSS) BERU: CONSEILS POUR L'ATELIER

De nombreux constructeurs de véhicules installent le système TSS de Beru en série ou le proposent comme accessoire pour la deuxième monte. BMW appelle le système Beru « RDC » (Reifen Druck Control), Mercedes et Audi l'appellent « système de contrôle de la pression des pneus ». Il comprend quatre (ou cinq si la roue de secours est également surveillée) valves en aluminium, électroniques de roue (capteurs de roue), antennes et un calculateur. L'électronique de roue et la valve sont montées sur la jante. Les récepteurs radio se situent dans le passage de roue. Dans le cas des systèmes posés en série, l'unité d'affichage est intégrée dans le combiné d'instruments.

La Fig. 1 représente les différents composants du système :

  • Électronique de roue (1)
  • Électronique de roue avec valve de pneu (2)
  • Clips de maintien (3)
  • Antenne (4)
  • Calculateur (5)

 

Une unité d'affichage séparée est installée pour les systèmes de deuxième monte. Respecter les points indiqués précédemment lors du démontage/montage des roues/des pneus. L'électronique de roue doit être remplacée en cas d'endommagement visible du boîtier ou d'encrassement de la surface filtrante.

 

La valve doit être complètement remplacée dans les cas suivants :

  • Remplacement de l'électronique de roue.
  • Desserrage de la vis de fixation indesserrable (Torx) et/ou de l'écrou raccord de la valve (ne pas resserrer).
  • Écartement des points d'appui de l'électronique de roue de plus d'un millimètre.

 

L'assemblage et le montage de l'électronique de roue et de

  • la valve peuvent être réalisés facilement à l'aide de la Fig. 2 :
  • Faire passer la vis de fixation indesserrable (1) à travers le boîtier de l'électronique de roue (2) et la visser dans la valve de deux à trois tours.
  • Faire passer la valve (3) à travers l'orifice de la jante, mettre en place la rondelle d'écartement (4) et visser l'écrou raccord (5) jusqu'à ce qu'il soit en contact.
  • Enfoncer la tige de montage (7) dans le perçage radial de la valve et serrer l'écrou raccord avec un couple de 3,5 à 4,5 Nm. Retirer la tige de montage sous peine d'endommagement du pneu lors de la suite du montage.
  • Enfoncer légèrement l'électronique de roue dans l'embase de la jante. Les points d'appui doivent reposer à plat dans l'embase. Serrer ensuite la vis de fixation avec un couple
  • de 3,5 à 4,5 Nm.
  • Une fois le pneu monté, visser le capuchon de valve (6).

Après un changement de roues/de pneus, une permutation de la position des roues, un remplacement des capteurs de roue ou une modification volontaire de la pression de gonflage (par ex. lorsque le véhicule est entièrement chargé), le TSS prend en compte les nouvelles pressions. Pour ce faire, commencer par gonfler tous les pneus à la pression prescrite ou choisie. Appuyer sur la touche de calibration pour enregistrer les valeurs. Le système vérifie ensuite si les pressions sont réalistes (par ex. pression minimale ou différences gauche/droite). Si les roues sont transportées dans le coffre du véhicule, par ex. à l'occasion du changement de roues saisonnier, elles se trouvent à portée du calculateur. Si les roues à changer ont déjà été entrées dans le système, le calculateur reçoit alors non pas les quatre signaux habituels (cinq avec la roue de secours), mais huit ou neuf signaux. Dans ce cas le système signale « non disponible ».

 

Ceci peut également se produire lorsque des roues déchargées ou des roues d'un autre véhicule se trouvent à proximité d'un système de contrôle de la pression des pneus. Signalez également au client qu'il faut alors recalibrer le système. La calibration du TSS de série est spécifique à chaque véhicule. Les instructions correspondantes sont disponibles sur le site Internet de Beru.

CONSEIL PRATIQUE

Si la roue de secours est également surveillée par le TPMS, elle devra être remise en place exactement à la position où elle se trouvait avant la dépose. Dans le cadre d'une révision ou après le contrôle de la pression de gonflage, il est important de veiller, par ex. dans le cas de la BMW E60, E65, à ce que la valve de pneu se trouve à nouveau à la position 9 heures après la mise en place de la roue de secours. Ce n'est qu'à cette position que le récepteur reconnaît les signaux de l'émetteur.

 

Les constructeurs automobiles français utilisent principalement le système SMSP de Schrader. Celui-ci se distingue par le fait qu'il ne possède qu'un récepteur radio (antenne).

 

La position des roues est différenciée par la couleur des valves.

  • Anneau vert = avant gauche
  • Anneau jaune = avant droit
  • Anneau rouge = arrière gauche
  • Anneau noir = arrière droit

 

Un codage des capteurs peut être nécessaire après le montage de pneus ou après le remplacement d'un capteur car une différence de position des roues n'est pas reconnue avec une seule antenne ou parce que la liaison radio a été interrompue. Étant donné qu'avec ce système, l'électronique ne mesure la pression que toutes les 15 minutes lorsque le véhicule est immobilisé et ne transmet les valeurs qu'une fois par heure au calculateur, un « excitateur de valve » est nécessaire en plus d'un appareil de diagnostic pour le codage.

 

Celui-ci demande à l'électronique de roue de transmettre les valeurs mesurées au calculateur.

En outre, les appareils de diagnostic, par ex. le mega macs 42 SE, 56, 66 Hella Gutmann ou un PC sont capables de lire la mémoire de défauts et les valeurs réelles des systèmes de contrôle de la pression des pneus et d'effacer les éventuels codes de défauts.

 

Le codage se déroule de la façon suivante :

  • Raccorder l'appareil de diagnostic au véhicule
  • Ouvrir le programme de codage
  • Lire les codes des valves à l'aide de l'excitateur

CONSEIL PRATIQUE

En cas de dépose des roues (par ex. lors d'une réparation des freins), celles-ci doivent être remontées à leur position initiale. Dans le cas contraire, des erreurs d'affichage du système de contrôle de la pression des pneus sont possibles (par ex. Renault Laguna 2).

 

Presque tous les systèmes de contrôle de la pression des pneus émettent sur la fréquence de 433 MHz. Mais cette gamme de fréquences est également utilisée par ex. par les appareils radio, les casques sans fil, les systèmes d'alarme et les commandes de porte de garage. Tenez en compte en cas de dysfonctionnements du système de contrôle de la pression des pneus. La tendance actuelle est aux petits systèmes actifs, sans piles (technologie des transpondeurs) qui sont simplement collés dans la carcasse ou intégrés dans le pneu. Ces systèmes fonctionnent dans la gamme des 2,4 GHz, moins sujette aux perturbations, et sont capables de détecter non seulement la température et la pression, mais également des informations supplémentaires comme l'état de la chaussée et l'usure.

Les systèmes de contrôle de la pression des pneus font aujourd'hui partie de l'équipement normal d'un véhicule au même titre que l'ABS ou la climatisation.

 

Mais, quelle que soit la technologie employée pour la surveillance, il ne faut jamais oublier qu'un système de contrôle de la pression des pneus ne corrige pas de lui-même la pression de gonflage et ne renseigne pas sur l'âge ou la profondeur des sculptures des pneumatiques. Un contrôle régulier des pneus, liaison essentielle entre le véhicule et la route, restera donc indispensable à l'avenir.

LÉGISLATION EUROPÉENNE CONCERNANT LE CONTRÔLE DE LA PRESSION DES PNEUS: BON À SAVOIR

Le 10 En 2009, le Parlement Européen à Strasbourg a approuvé officiellement un projet de règlement (N° CE 661/2009) de la Commission en vue de faciliter l'homologation de type des véhicules automobiles en Europe. Ce règlement prévoyait également l'introduction obligatoire de technologies déjà éprouvées, dont les systèmes de contrôle de la pression des pneus (TPMS). « Les véhicules de la catégorie M1/M1G sont équipés d’un système de contrôle de la pression des pneumatiques précis capable, si nécessaire, d’avertir le conducteur, à l’intérieur du véhicule, de toute perte de pression d’un pneumatique, ce qui est favorable à une consommation de carburant optimale ainsi qu’à la sécurité routière. » L'entrée en vigueur s'est faite graduellement : tous les véhicules nouvellement homologués ont dû être équipés d'un système de contrôle de la pression des pneus à partir de novembre 2012 et cette obligation s'applique à tous les véhicules nouvellement immatriculés depuis novembre 2014.