NE MANQUEZ RIEN!

Grâce à sa newsletter, HELLA vous informe gratuitement, toutes les deux semaines, de toutes les nouveautés de HELLA TECH WORLD

Restez informés!
Afficher les informations complémentaires concernant notre newsletter Masquer les informations complémentaires concernant notre newsletter
 

Grâce à sa newsletter, HELLA vous informe gratuitement, toutes les deux semaines, de toutes les nouveautés de HELLA TECH WORLD, telles que :

  • Nouvelles consignes de réparation spécifiques au véhicule
  • Informations techniques, des connaissances de base aux conseils de diagnostics
  • Nouveautés produits
  • Campagnes marketing pour les ateliers et jeux promotionnels

Pour cela, il vous suffit de saisir votre adresse e-mail. Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter, veuillez cliquer ici.

Projecteurs au xénon

Vous trouverez ici des connaissances de base utiles et de précieux conseils sur le thème des projecteurs au xénon.

Les projecteurs au xénon éclairent bien mieux la route que les projecteurs halogène classiques. Ils améliorent la sécurité dans l'obscurité et sont actuellement présents dans presque toutes les catégories de véhicules. Sur cette page, vous apprendrez la structure et le fonctionnement des projecteurs au xénon. De plus, vous apprendrez ici les causes de défaillance des ballasts pour xénon, comment dépister rapidement les pannes et à quel point il est dangereux de post-équiper des projecteurs au xénon non conformes.

Consigne de sécurité importante
Les informations techniques et les conseils pratiques compilés ci-après ont été rédigés par HELLA afin de fournir une aide professionnelle aux ateliers de la réparation automobile dans le cadre de leurs activités. Toutes les informations mises à disposition sur ce site sont destinées à être exploitées uniquement par des professionnels qualifiés.

 

MODULE DE PHARES BI-XÉNON: FONCTIONNEMENT

Le projecteur au xénon comprend une lampe à décharge, un ballast pour xénon et un système de réflexion ou de projection. Bi-xénon signifie que les feux de croisement et de route sont assurés par un seul module de projection. Celui-ci présente l'avantage de ne nécessiter qu'un ballast. Deux répartitions lumineuses avec un grand flux lumineux sont ainsi réalisées dans un espace très réduit.

Fonctionnement

Grâce à l'utilisation d'un cache mobile, il est possible de commuter de manière purement mécanique entre les répartitions lumineuses des feux de croisement et de route. Ainsi, excepté le mécanisme pour le cache, aucune dépense supplémentaire n'est nécessaire pour un projecteur séparé avec sa propre électronique de commande. De plus, la portée du feu de route est supérieure et les bords de la route sont bien mieux éclairés.

BALLASTS POUR PHARES XÉNON: FONCTIONNEMENT

L'EVG (E) allume le mélange de gaz rare dans la lampe avec une impulsion haute tension pouvant aller jusqu'à 30 kV (4e génération). Cela déclenche une étincelle entre les électrodes de la lampe. L'EVG commande le démarrage de la lampe, de sorte que la lampe atteigne rapidement sa phase de service, puis régule la puissance de la lampe sur 35 W.

 

Un convertisseur continu/continu génère les tensions nécessaires pour l'électronique et la lampe à partir du réseau de bord du véhicule. Le montage en pont fournit une tension alternative de 300 Hz afin de faire fonctionner les lampes au xénon. Plusieurs circuits de contrôle et de sécurité sont intégrés dans l'appareil.

 

Plusieurs circuits de contrôle et de sécurité sont intégrés dans l'appareil.

 

Une coupure du système en moins de 0,2 seconde se produit dans les cas suivants :

  • Lampe manquante ou défectueuse
  • Faisceau ou lampe endommagé
  • Courant différentiel (courant de fuite) de plus de 30 mA ; le temps de coupure diminue à mesure que le courant différentiel augmente

 

Pour protéger l'électronique de ballast, un circuit de comptage veille à ce qu'une lampe défectueuse ne soit amorcée que sept fois. La coupure intervient ensuite.

 

Si la fiche du câble est retirée pendant le fonctionnement, les fiches sont pratiquement hors tension en moins de 0,5 seconde (< 34 V), de sorte qu'il n'existe pas de risque imminent de choc électrique en cas de non respect des mentions d'avertissement.

Caractéristiques et différences entre la 3e / 4e génération et la 5e/6e génération

Caractéristiques 3e génération 4e génération 5e génération 6e génération
(Xenius)
Lampe D2 D2 D1 D1 / D3
Amorceur interne X      
Amorceur externe   X    
Version filtrée et blindée   X    
Système entièrement blindé     X X
Câble le plus long possible   X    
Fiabilité d'amorçage améliorée   X    
Boîtier soudé au laser     X X
Toutes les fonctions AFS sont intégrées     X  
Communication LIN       X

 

Module d'amorçage

  • Les différentes versions respectent entre autres les valeurs limites en matière de compatibilité électromagnétique.
  • Les principales différences entre la 3e et la 4e génération xénon résident dans le dispositif d'amorçage avec ou sans blindage métallique et dans le groupe de câbles entre le ballast et le dispositif d'amorçage, réalisé avec ou sans blindage.

BALLAST POUR XÉNON DÉFECTUEUX: CAUSE DE DÉFAILLANCE

Un ballast défectueux conduit à la panne totale du projecteur.

 

Les causes d'une défaillance du ballast sont les suivantes :

  • Absence d'alimentation en tension
  • Absence de mise à la masse
  • Électronique défectueuse dans le ballast
  • Courts-circuits internes

CONTRÔLER LE BALLAST POUR XÉNON: DÉPANNAGE

  • Vérifier si le ballast effectue des tentatives d'amorçage de la lampe après activation de l'éclairage. Les tentatives d'amorçage sont nettement audibles à proximité du projecteur. Si les tentatives d'amorçage ne sont pas concluantes, contrôler la lampe au xénon en la remplaçant par la lampe de l'autre projecteur.
  • Si aucune tentative d'amorçage n'est réalisée, contrôler le fusible.
  • Si le fusible est en bon état, contrôler l'alimentation en tension et de mise à la masse directement sur le ballast. La tension doit être de 9 V minimum.
  • Si l'alimentation en tension et de mise à la masse et la lampe au xénon sont en ordre, la cause est un ballast défectueux.

POST-ÉQUIPER DES PROJECTEURS AU XÉNON - POST-ÉQUIPEMENT NON CONFORME: REMARQUE

Les projecteurs au xénon donnent une certaine classe au véhicule. Certains conducteurs sont donc tentés d'équiper leur véhicule de feux au xénon. Ils achètent un kit avec des câbles, une source lumineuse au xénon et un ballast, retirent la lampe halogène du projecteur, font un trou dans le cache, placent la lampe au xénon dans le réflecteur, relient le ballast électronique avec le réseau de bord et le projecteur au xénon est prêt. Mais attention ! Cette procédure est illégale et met en danger les autres usagers de la route par un éblouissement extrême. L'autorisation de circulation du véhicule devient caduque et la garantie est limitée. Seuls les kits complets de projecteurs au xénon contrôlés sont légaux, avec réglage automatique de la portée et lave-projecteurs.

POST-ÉQUIPER DES PROJECTEURS AU XÉNON - PRINCIPES LÉGAUX: BON À SAVOIR

En Europe, seuls des systèmes de projecteurs au xénon complets sont autorisés en post-équipement. Ils comprennent un ensemble de projecteurs homologués (par exemple avec le marquage E1 sur la glace), un système automatique de réglage de la portée lumineuse et un lave-projecteurs (spécifications suivant règlement ECE R48, et respect des dispositions nationales).

 

Chaque projecteur reçoit son homologation uniquement avec la source lumineuse (halogène ou xénon) avec laquelle il fonctionne. Si la source lumineuse est remplacée par une source qui n’a été ni homologuée, ni prévue pour l’homologation du projecteur, cette homologation est annulée de même que l’autorisation d’exploitation du véhicule (§ 19 du règlement allemand sur la mise en circulation des véhicules – StVZO – alinéa 2, phrase 2, n°1). Conduire sans autorisation d’exploitation entraîne des restrictions au niveau de la couverture de l’assurance (§ 5, alinéa 1, n° 3 du décret allemand sur l’assurance obligatoire des véhicules - KfzPflVV). Par ailleurs, toute personne vendant des systèmes d’éclairage non homologués s’expose à des demandes de dommages et intérêts de la part de l’acheteur. En effet, en vendant ces pièces, le vendeur se porte non seulement garant de leur utilisation aux fins prévues mais supporte aussi sans restriction les risques d’un éventuel dommage.

RAISONS TECHNIQUES
  • Valeurs d’éblouissement élevées : des mesures en laboratoire ont permis de constater que la répartition lumineuse active d'un projecteur qui a été mis au point pour des lampes halogènes et qui est exploité de façon illégale avec une source lumineuse au xénon n’est plus du tout en rapport avec les valeurs déterminées à l’origine.
  • Sur les systèmes de réflexion, des valeurs d'éblouissement dépassant jusqu’à 100 fois les valeurs limites admissibles ont été mesurées.
  • Les projecteurs de ces véhicules ne présentent plus de coupure clair-obscur et ne peuvent plus être réglés. Les valeurs d’éblouissement équivalent à celles de projecteurs longue portée. Ceci met sérieusement en danger les autres usagers de la route.