NE MANQUEZ RIEN!

Grâce à sa newsletter, HELLA vous informe gratuitement, toutes les deux semaines, de toutes les nouveautés de HELLA TECH WORLD

Restez informés!
Afficher les informations complémentaires concernant notre newsletter Masquer les informations complémentaires concernant notre newsletter
 

Grâce à sa newsletter, HELLA vous informe gratuitement, toutes les deux semaines, de toutes les nouveautés de HELLA TECH WORLD, telles que :

  • Nouvelles consignes de réparation spécifiques au véhicule
  • Informations techniques, des connaissances de base aux conseils de diagnostics
  • Nouveautés produits
  • Campagnes marketing pour les ateliers et jeux promotionnels

Pour cela, il vous suffit de saisir votre adresse e-mail. Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter, veuillez cliquer ici.

Assistant feux de route

Vous trouverez ici des connaissances précieuses et des conseils utiles au sujet de l'assistant feux de route pour les projecteurs de véhicules.

Les feux de route assurent l'éclairage optimal de la chaussée pour conduire de nuit. Mais cette fonction d'éclairage est rarement utilisée pour ne pas éblouir les conducteurs qui viennent en face ou qui précèdent le véhicule. Ce problème est résolu par les assistants feux de route fonctionnant avec une caméra. Cette page vous explique le fonctionnement des nouveaux systèmes d'assistance de l'éclairage et ce qu'il faut prendre en compte pour leur contrôle et leur réglage. Elle explique également ce que provoque la bordure bleue sur les nouveaux systèmes de projecteurs.

Consigne de sécurité importante
Les informations techniques et les conseils pratiques compilés ci-après ont été rédigés par HELLA afin de fournir une aide professionnelle aux ateliers de la réparation automobile dans le cadre de leurs activités. Toutes les informations mises à disposition sur ce site sont destinées à être exploitées uniquement par des professionnels qualifiés.

 

ASSISTANT FEUX DE ROUTE ADAPTATIF: PRINCIPES

Un perfectionnement du système AFS (système d'éclairage frontal adaptatif) doté de répartitions lumineuses statiques est la combinaison de ce système avec une caméra et un traitement d'images correspondant. La coupure clair-obscur adaptative (aHDG) constitue un premier pas sur le chemin de sa mise en œuvre :

 

À l'aide d'une caméra placée sur le pare-brise, les véhicules circulant devant et arrivant en sens inverse sont détectés et les projecteurs sont commandés de telle façon que le cône lumineux s'arrête juste devant les autres véhicules. La portée des feux de croisement, d'environ 65 m actuellement, peut de ce fait être augmentée jusqu'à 200 m (ligne 3 Lux). Si la voie est libre, le système bascule en feux de route, si bien qu'une visibilité optimale est à tout moment garantie au conducteur. En outre, grâce à l'information d'angle verticale des objets importants dans le champ de vision de la caméra, il est possible d'obtenir des informations sur la topographie, de sorte que l'éclairage est également amélioré sur un terrain présentant des élévations et des profondeurs. Le réglage de la portée des projecteurs est basé sur le contrôle du niveau d'éblouissement des autres usagers de la route. Tout éblouissement gênant est donc exclu et la répartition lumineuse de l'éclairage des feux de croisement est optimale.

FEUX DE ROUTE NON ÉBLOUISSANTS AVEC COUPURE CLAIR-OBSCUR VERTICALE (vHDG): FONCTIONNEMENT

Le principe est simple : conduire avec les feux de route allumés en permanence.

 

Les feux de croisement courants représentent un compromis. Ils doivent réduire l'éblouissement des autres usagers de la route tout en offrant au conducteur un bon éclairage de la chaussée. Mais notamment aux vitesses relativement élevées et sur des tracés non rectilignes, l'éclairage des feux de croisement conventionnels n'est souvent pas optimal.

 

« L'éclairage route sans éblouissement » suit le principe de feux de route constamment allumés sans que le conducteur n'ait à craindre de ne pas pouvoir réagir suffisamment tôt en cas de circulation en sens inverse ou d'éblouir les conducteurs des véhicules venant en face.

Identification des véhicules par caméra

Une caméra, située derrière le pare-brise, reconnaît à leur éclairage les véhicules précédents et venant en sens inverse, jusqu'à une distance de 850 m (en fonction du constructeur du véhicule). En combinaison avec une électronique d'évaluation, la caméra est en mesure d'enregistrer de nombreux aspects visuels de la situation de circulation, d'évaluer et de prendre en compte les dangers afin de réagir ainsi aux changements des conditions.

Fonctionnement des feux de route non-éblouissants

Les projecteurs sont commandés à partir des données figurant sur les images enregistrées par la caméra, de sorte que les usagers de la route pouvant être mis en danger par l'éblouissement dans la zone de circulation sont automatiquement exclus de la répartition lumineuse des feux de route. Il en résulte un « tunnel de lumière » dans lequel le véhicule identifié reste dans l'obscurité et l'intensité lumineuse ne dépasse pas un Lux. Ce tunnel peut même suivre le véhicule identifié de manière dynamique et s'étendre variablement. La zone se trouvant directement devant le véhicule est éclairée en permanence par une répartition lumineuse similaire à celle des feux de croisement.

Grâce aux données de la caméra et à la commande intelligente, le projecteur s'adapte automatiquement à la circulation, de telle sorte que la répartition lumineuse des feux de route est conservée pour le conducteur, ce qui signifie une augmentation significative de la portée visuelle comparée à des feux de croisement normaux. Ainsi, les sources de danger sont détectées tôt et les accidents évités.

CONTRÔLER ET RÉGLER L'ASSISTANT FEUX DE ROUTE: CONSEILS POUR L'ATELIER

En ce qui concerne la maintenance des feux de route intégrant des systèmes d'assistance, il existe des variantes extrêmement différentes. Selon le fabricant et le modèle, le réglage se fait pour des systèmes classiques avec le réglage des feux de croisement ou séparément selon les spécifications du fabricant. Les systèmes de projecteurs ultra modernes sont ajustés via des appareils de diagnostic en connexion avec le calculateur correspondant.

Systèmes d'assistance des feux de route

Selon le constructeur, les véhicules équipés d'un assistant feux de route doivent être traités séparément. Chez certains constructeurs, les feux de route non éblouissants sont réglés conjointement avec les feux de croisement. Le système n'est contrôlé qu'en cas de réclamation du client. Chez d'autres constructeurs, le contrôle ou le réglage est prescrit. Avant le réglage, le véhicule doit être préparé conformément aux dispositions légales (pression des pneus conforme, chargement correct, etc.) et aux spécifications du constructeur. Pour le réglage consécutif de la vHDG (coupure clair-obscur verticale), il est nécessaire d'amener les modules de projecteurs dans la position de base à l'aide d'un appareil de diagnostic. Pour certains systèmes d'assistance des feux de route, un écran de contrôle spécial dans un appareil de réglage des projecteurs analogique est nécessaire. La série SEG IV de Hella-Gutmann-Solutions est équipée d'un tel écran de contrôle.

 

Lors de cette procédure, les modules de projecteurs sont amenés à une certaine position et la vHDG commandée comme indiqué ici dans le graphique à l'exemple du projecteur gauche.

 

Ensuite, il faut régler la ligne verticale de la répartition lumineuse (flèche orange) précisément sur la marque centrale ou la ligne de référence de l'écran de contrôle. Le nouveau réglage est ensuite enregistré en tant que position de réglage. Pour la vHDG, un réglage correct est obligatoire car sinon les autres usagers de la route pourraient être exposés à des éblouissements extrêmes. Le réglage du projecteur droit se fait de manière symétriquement opposée.

Projecteurs Audi Matrix LED

Certains projecteurs n'ont plus de vis de réglage de la répartition lumineuse des feux de route. C'est le cas, par exemple, de la nouvelle Audi A8 équipée de projecteurs Matrix Beam.

 

La pièce maîtresse des projecteurs Matrix LED consiste en un système sans mécanique de feux de route non éblouissants. Le conducteur peut ainsi rouler avec les feux de route allumés en permanence sans risque d'éblouir les véhicules en approche ou bien ceux qui le précèdent. Les véhicules précédents ou circulant en sens inverse sont reconnus par une caméra et exclus de la répartition lumineuse de route grâce à l'extinction ou la réduction de l'intensité de certaines LED. La technologie à matrice permet d'ouvrir pour la première fois plusieurs tunnels simultanément, par exemple dans le cas où plusieurs véhicules viendraient en sens inverse et se suivraient. Tandis que les véhicules arrivant en face sont « épargnés » par la lumière, les feux de route continuent d'éclairer toutes les zones situées entre les véhicules ainsi qu'à gauche et à droite de ceux-ci. Quand il n'y a plus de trafic venant en sens inverse, les feux de route reprennent automatiquement leur puissance maximale. En plus de la faculté de pouvoir masquer les diodes pour ne pas éblouir les autres véhicules, le faisceau lumineux des feux de route à faisceau matriciel s'adapte à la situation de conduite, par exemple dans les virages. Dans ces conditions, l'intensité du faisceau lumineux peut varier sur les côtés ou se concentrer sur l'axe de la chaussée au moyen d'une unité de contrôle gérant les diodes individuellement et en fonction des besoins. Cela signifie que la visibilité durant la conduite de nuit s'améliore de manière significative pour le conducteur et en même temps, le risque d'éblouissement des véhicules en sens inverse est éliminé.

Dans ce système de projecteur, 25 LED sont responsables de la répartition lumineuse de route. Chacune de ces LED peut être allumée ou éteinte séparément. Pour contrôler ou régler la répartition lumineuse de ce système de projecteur, un appareil de diagnostic est également nécessaire. Une fois le véhicule préparé, une seule LED est allumée (la « LED Master ») avec l'outil de diagnostic. L'évaluation se fait selon la position de la répartition lumineuse. La figure 1 montre la position correcte de la coupure clair-obscur intérieure sur la ligne zéro de l'écran de contrôle. En cas d'écart par rapport à cette position (Figure 2), la valeur de correction (écart par rapport à la ligne de référence) doit être transmise au calculateur correspondant via un appareil de diagnostic. Les figures montrent le projecteur gauche. L'évaluation du projecteur doit se faire de manière symétriquement opposée.

Remarque concernant la « bordure bleue »

Différents rapports font régulièrement état de ce phénomène lié à la technologie d'éclairage. Mais qu'y a-t-il derrière tout cela ? On appelle « bordure bleue » la proportion de lumière qui se situe dans la zone de la coupure clair-obscur et qui présente souvent une couleur de lumière bleue blanchâtre.

 

Le degré et l'intensité de cette bordure dépendent de plusieurs facteurs. Voici quelques exemples :

 

1. Matériau des lentilles du module de projection
La réfraction ou la diffusion de la lumière est différente selon le matériau de la lentille convexe (verre, PMMA ou PC par exemple). Cela a une influence sur la couleur de la lumière.

 

2. Position de la source lumineuse par rapport à l'occulteur
Les sources de lumière sont montées à différentes distances et positions (verticales) par rapport à l'occulteur. Ainsi, la lumière est « interrompue » ou « réfractée » différemment au niveau de l'occulteur.

 

3. Système de réflexion ou de projection
Le mode d'émission ou de focalisation de la lumière a également une influence sur la coupure clair-obscur. La bordure bleue d'un système de réflexion n'est en général pas aussi intense que celle d'un système de projection. La raison à cela est le « degré de dureté ». Celui-ci décrit la transition entre clair et obscur (coupure clair-obscur). Du fait de l'occulteur, les systèmes de projection ont un degré de dureté plus élevé.

Les faits déterminants

Lors du contrôle et du réglage des répartitions lumineuses des projecteurs modernes, il convient de respecter certains points importants. Seule une interprétation correcte de la répartition lumineuse permet un réglage correct. C'est pourquoi, il est primordial de posséder dans ce domaine les connaissances nécessaires. Précisément pour les systèmes d'assistance de feux de route, il importe de respecter les spécifications du constructeur. Il est également essentiel de respecter les tolérances pour la surface supportant le véhicule et l'appareil de réglage des projecteurs. En outre, l'équipement nécessaire joue également un grand rôle, car c'est seulement à l'aide d'un appareil de diagnostic et d'un appareil de réglage des projecteurs appropriés, qu'il est possible de contrôler et régler correctement les systèmes d'éclairage modernes.