Répartition lumineuse

Vous trouverez ici de précieuses connaissances et des conseils utiles sur le thème de la répartition lumineuse dans le domaine des feux de croisement, de route et de départementale.

Chaque conducteur connaît les fonctions d'éclairage « feux de croisement » et « feux de route ». En outre, les systèmes d'éclairage modernes offrent d'autres possibilités de répartition lumineuse et, dans le respect des exigences légales, permettent d'optimiser l'éclairage de la chaussée. Vous trouverez ici des informations sur les astuces qui rendent cela possible et sur les nouvelles fonctions d'éclairage, telles que l'éclairage des départementales.

Consigne de sécurité importante
Les informations techniques, les conseils et astuces pratiques compilés ci-après ont été rédigés par HELLA afin de fournir une aide professionnelle aux ateliers de la réparation automobile dans le cadre de leurs activités. Toutes les informations mises à disposition sur ce site web sont destinées à être exploitées uniquement par des professionnels qualifiés.

 

RÉPARTITION LUMINEUSE - FEUX DE CROISEMENT: COMPARAISON

Le feu de croisement est un élément important de l'éclairage de la voiture et est prescrit par la loi pour chaque véhicule. Il éclaire de manière sûre la route dans le champ proche devant le véhicule, sans éblouir les autres usagers de la route. Par conséquent, il existe des exigences particulières concernant l'éclairage et la répartition, qui est généralement asymétrique. Le feu de croisement rend également le véhicule bien visible dans l'obscurité pour les autres usagers de la route.

Projecteur halogène pour feux de croisement

Pour les projecteurs halogènes, la répartition lumineuse dans la zone du composant d'éclairage asymétrique montre une augmentation significative de 15°. C'est toujours la répartition lumineuse la plus largement utilisée aujourd'hui. L'augmentation continue de la part asymétrique est également typique de cette caractéristique. En raison de la lampe halogène, la couleur de la lumière est jaune blanchâtre.

 

Sur le graphique ci-contre qui illustre la répartition lumineuse, la part symétrique de la lumière se trouve à gauche de la « ligne zéro » verticale (circulation en sens inverse) juste en dessous de la limite en pointillés « clair/sombre ». Ceci pour ne pas éblouir les conducteurs en sens inverse. Pour une plus grande visibilité sur la chaussée et sur le bord droit de la chaussée, la répartition lumineuse asymétrique augmente la portée.

Projecteur Bi-xénon pour feux de croisement

La répartition des feux de croisement des projecteurs bi-xénon présente une augmentation plus plate (12°) de la part asymétrique de l'éclairage. Pour de plus en plus de projecteurs, l'augmentation est comprise entre 12° et 75°. La part asymétrique de la lumière représente un « coude » dans la représentation, qui ne correspond en aucun cas à un défaut du projecteur. En raison de la forte intensité lumineuse, cette caractéristique est nécessaire afin de ne pas dépasser certaines valeurs prescrites en Lux dans la répartition lumineuse, conformément aux règlements correspondants de la CEE. Du fait du système à xénon et de la forte valeur en Kelvin associée, la lumière est de couleur bleue blanchâtre.

 

À gauche de la « ligne zéro » verticale (circulation en sens inverse), sur le graphique représenté de la répartition lumineuse, la part de lumière symétrique se trouve juste en dessous de la limite en pointillés « clair/sombre ». Ceci pour ne pas éblouir les conducteurs en sens inverse. La visibilité sur la chaussée et sur le bord de la route augmente la répartition lumineuse asymétrique.

Projecteur LED pour feux de croisement

L'augmentation de la part asymétrique de la lumière est, pour cette répartition de feux de croisement à LED, similaire au système précédent bi-xénon. La part de lumière asymétrique présente un « coude » dans la représentation (voir flèche). Ceci ne correspond en aucun cas à un défaut du projecteur. L'augmentation permet de reconnaître plus facilement et plus tôt les balises noires et blanches ou la délimitation de l'autre côté de la route.

 

Dans le graphique, la part symétrique de la lumière se situe à gauche de la « ligne zéro » verticale (circulation en sens inverse) juste en dessous de la limite en pointillés « clair/sombre ». Ceci pour ne pas éblouir les conducteurs en sens inverse. On reconnaît clairement sur le côté gauche une faible augmentation asymétrique de la répartition lumineuse.

RÉPARTITION LUMINEUSE - FEUX DE ROUTE ET DE DÉPARTEMENTALE: COMPARAISON

Parallèlement aux feux de croisement, les feux de route sont également prescrits comme partie constituante de l'éclairage du véhicule. Contrairement aux feux de croisement, les feux de route permettent un éclairage maximal de la chaussée. En conséquence, ils sont utilisés surtout sur des itinéraires très sombres et à faible visibilité, sans trafic en sens inverse, sur lesquels ils améliorent nettement la visibilité et donc la sécurité, même à plus grande vitesse. En outre, les feux de route permettent d'activer l'avertisseur optique.

Feu de route classique

La répartition lumineuse des feux de route visible sur les photos/écrans de contrôle montre clairement les différences entre le feu de route classique et un projecteur à LED. Le feu de route classique présente un éclairage plus ponctuel ou ovale autour de la marque centrale (petit carré).

Projecteur à LED pour feux de route

Le feu de route du projecteur à LED éclaire une surface beaucoup plus grande. Ici aussi, l'intensité lumineuse la plus élevée se situe autour du repère central, mais en raison de la plus grande « quantité de lumière » émise par le projecteur, la lumière peut être répartie sur une plus grande surface.

Projecteur à LED pour feux de route départementale

Cette répartition lumineuse n'est activée qu'à partir d'une certaine vitesse. Selon le constructeur, à une vitesse comprise entre 50 et 80 km/h.

 

Du fait de la hausse de la limite clair/sombre (représentée sur le graphique), sur le côté gauche, l'éclairage de la chaussée et des bas-côtés s'améliorent. La part asymétrique de la lumière est plus forte avec 60° et le « coude » est visible beaucoup plus tôt.

Configurations lumineuses DES PROJECTEURS HALOGÈNES - COCCINELLE VW: EXEMPLE CONCRET

Dans cet exemple pratique, nous montrons les résultats de mesure des projecteurs halogènes H4 sur une Coccinelle VW 1303 Cabriolet « Classic Cars » de 1979. Les réglages d'éclairage ont été testés à l'aide d'un SEG IV analogique et d'un SEG V numérique ou par caméra pour les feux de croisement et les feux de route. 
Le véhicule doit être placé sur une surface d'essai plane pour les mesures. Respecter les prescriptions nationales concernant les positions de réglage des projecteurs et les indications du constructeur du véhicule.

Remarque

Connecter le chargeur pour s'assurer que la batterie et la tension du réseau de bord sont correctes.
Effectuer un contrôle visuel pour vérifier que le projecteur n'est pas endommagé et remplacer les sources lumineuses défectueuses par paire.

Appareil de réglage des projecteurs analogique

La mesure avec l'appareil de réglage des projecteurs analogique SEG IV de Hella Gutmann Solutions s'effectue manuellement. La mesure a d'abord été effectuée pour le feu de croisement et le feu de route du projecteur gauche, puis pour le projecteur droit correspondant. 

 

Dans les deux cas, on obtient un résultat de mesure parfait avec les répartitions lumineuses typiques de ce projecteur halogène H4 (voir aussi la version ci-dessus). Il n'y a pas d'écarts nécessitant un ajustement.

Appareil de réglage des projecteurs numérique

La mesure avec l'appareil de réglage des projecteurs numérique s'effectue par caméra avec un SEG V de Hella Gutmann Solutions. La procédure de test est facilement pilotée via le menu de l'appareil. 

 

Le résultat des mesures est affiché sur l'écran du SEG. Dans ce cas, les flèches vertes indiquent que les projecteurs halogènes H4 ont été correctement réglés sans aucune déviation de la configuration lumineuse.

CONFIGURATIONS LUMINEUSES DES PROJECTEURS À LED - RENAULT MÉGANE: EXEMPLE CONCRET

Les résultats de mesure de la répartition lumineuse du projecteur à LED d'une Renault Mégane IV actuelle de 2016 sont à titre d'exemple. Avant d'effectuer l'essai, les prescriptions relatives à la position correcte de réglage du projecteur doivent également être respectées dans ce cas. 

 

Dans ce cas, la déclivité doit être réglée sur 1 %.

Remarque

Connecter le chargeur pour s'assurer que la batterie et la tension du réseau de bord sont correctes.
Effectuer un contrôle visuel pour vérifier que le projecteur n'est pas endommagé.

Appareil de réglage des projecteurs analogique

La mesure avec le SEG IV analogique montre une répartition lumineuse typique pour ce projecteur à DEL pour les feux de croisement et de route des deux côtés. Comme décrit plus en détail ci-dessus, une correction du réglage des projecteurs n'est pas nécessaire dans ce cas.

Appareil de réglage des projecteurs numérique

Lors d'une mesure avec le SEG V, la séquence de mesure est facilement pilotée via le menu de l'appareil ; le résultat de la mesure s'affiche sur l'écran. La mesure s'effectue de chaque côté pour les feux de croisement et les feux de route. Dans cet exemple d'application, l'affichage graphique sur l'appareil de réglage des projecteurs indique un résultat de mesure parfait, indiqué par les flèches vertes.